Quel est l’état des lieux des structures agissant pour la protection de l’enfance en France ?

Activités Parents

La protection de l’enfant revient naturellement aux parents. C’est de leur responsabilité et ils devraient prendre les mesures nécessaires pour y arriver. Cependant, lorsque les parents n’arrivent pas à jouer leur rôle, les structures agissant pour la protection de l’enfance s’assurent de la prise en charge de l’enfant.

Ces structures mettent en place des programmes afin de fournir à l’enfant un cadre propice à son éducation, son développement psychique, physique, et au respect de ses droits. Quelles sont les organisations qui assurent cette protection en France ? Comment s’y prennent-elles ? Quel est l’état des lieux de ces structures en France ? Nous vous invitons à en savoir davantage dans cet article.

Les structures agissant pour la protection de l’enfance en France


Il existe trois niveaux de la protection de l’enfance. En premier lieu, cette protection est laissée à la charge des parents. Lorsque ceux-ci n’arrivent pas à accomplir leurs obligations, la responsabilité est déléguée à un système de protection de l’enfant. Les actions de ce système sont assurées par deux structures agissant pour la protection de l’enfance que sont le Conseil général et le ministère de la Justice.

La protection administrative se met dans le souci de prévenir les enfants contre toute forme d’abus sur leur personne. Elle s’emploie à la création des conditions adéquates à leur développement physique, moral, intellectuel, etc. Par contre, la protection juridique prend effet à partir du moment où un danger lié aux conditions éducatives de l’enfant est détecté.

Notons qu’il existe également des organisations non étatiques qui luttent pour la protection des enfants. Chaque association enfance met en place des programmes pour assurer la protection, l’éducation et l’épanouissement des enfants.

Les actions menées par les structures agissant pour la protection de l’enfance

L’enfant qui vit dans les conditions défavorables d’éducation, ou de développement peut bénéficier d’un soutien juridique ou administratif. Chacune de ces structures agissant pour la protection de l’enfance mène des actions spécifiques pour le bien-être de l’enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La protection administrative de l’enfant (ASE)

La protection administrative de l’enfant est assurée par l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Elle se charge de :

  • La collecte et le traitement des informations relatives aux enfants en danger ;
  • La mise en place des actions en vue de soutenir les enfants provenant des familles à situation difficile ;
  • La prise en charge des enfants ne bénéficiant pas de bonnes conditions d’éducation au sein de leurs familles.

L’ASE se charge entre autres de la création des conditions socio-économiques propices au bon développement de l’enfant dans son cadre de vie.

La protection juridique de l’enfance

La protection juridique de l’enfant se fait sous l’institution du juge pour enfant. En effet, celui-ci est sollicité lorsque les conditions relatives à la bonne éducation de l’enfant sont menacées. Dans une telle condition, le juge peut ordonner la limitation de l’autorité parentale. Il confie la garde de l’enfant un foyer d’accueil, ou l’ASE.

Par ailleurs, dans les situations où l’enfant est exposé à la délinquance juvénile, le juge peut lui appliquer des sanctions pénales. Il se charge aussi de prescrire et de suivre les conditions nécessaires à la réinsertion sociale de l’enfant.

Sarah
Jeune maman de 3 enfants, je rédige des articles dédiés à l'éducation et l'apprentissage de nos jeunes enfants ! J'ai rejoint les équipes de AEF-Dmoz.org en 2019. Bonne lecture !
http://aef-dmoz.org/