Problèmes de santé à l’école

Parents

Les services de santé offerts par les écoles varient beaucoup. Par exemple :

  • Certaines écoles ont une infirmière autorisée à temps plein qui passe la majeure partie de sa journée à répondre aux besoins de santé aigus et chroniques des élèves. Il gère les problèmes de santé aigus, administre des médicaments et effectue des évaluations de santé et des tests de dépistage ainsi que des procédures spéciales ordonnées par le médecin personnel de l’enfant ; il dirige également les enfants vers leur médecin pour des examens physiques, des diagnostics et des traitements. Les infirmières scolaires peuvent également jouer un rôle central dans la promotion d’un environnement scolaire sûr et sain.
  • Dans certaines communautés, une infirmière scolaire à temps plein est responsable de plusieurs écoles et ne passe donc qu’un temps limité dans chaque école. Il est responsable de la formation des autres membres du personnel (enseignants, administrateurs, secrétaires, assistants de santé) pour gérer les situations de santé aiguë lorsque l’infirmière n’est pas sur place.
  • Une infirmière à temps plein ou à temps partiel est disponible dans certaines écoles, travaillant avec des médecins consultants, des infirmières scolaires, des travailleurs sociaux ou des éducateurs de santé dans un centre de santé scolaire où des soins de routine sont fournis en milieu scolaire. Cela peut être un moyen important et efficace de fournir des soins aux étudiants dans les régions où les soins ont été limités en raison d’un manque de fournisseurs de soins de santé, d’un manque d’assurance maladie ou de problèmes de transport. L’American Academy of Pediatrics estime que tous les enfants méritent un  » foyer médical  » et soutient la mise en place de cliniques au sein des écoles, en particulier dans les régions où les enfants n’ont pas accès aux soins médicaux.

Problèmes de santé aigus

La plupart des maladies et des blessures qui surviennent à l’école sont mineures (bosses, éraflures, maux de tête) et peuvent être traitées par l’infirmière scolaire. Dans plusieurs cas, l’enfant peut retourner à l’école. Lorsque le problème est plus grave, un des parents sera appelé pour aller chercher l’enfant et le ramener à la maison. Si la situation est extrêmement grave ou si la vie de l’enfant est en danger, celui-ci sera transporté en ambulance à l’urgence de l’hôpital ou chez le médecin le plus proche. Dans plusieurs écoles, mais pas toutes, un ou plusieurs membres du personnel ont reçu une formation en réanimation cardiorespiratoire (RCR) et en premiers soins. Les parents doivent savoir comment ces situations sont traitées à l’école de leur enfant.

Consulter l’infirmière

La plupart des élèves vont voir l’infirmière de l’école et parlent à l’infirmière quand ils en ont besoin pendant la journée, généralement en demandant simplement à leur professeur. Si vous souhaitez que votre enfant consulte l’infirmière, envoyez une note à l’école avec votre enfant ou appelez l’école tôt le matin. Informez votre enfant de la raison de la visite afin qu’il ne soit pas confus ou surpris lorsqu’il est appelé au bureau de l’infirmière.

Problèmes de santé à court terme

Parfois, votre enfant peut avoir un problème de santé qui ne dure pas longtemps, mais qui nuit quand même à son rendement à l’école. Ces problèmes devraient être soulevés auprès de l’infirmière scolaire, de l’enseignant ou du directeur. Par exemple :

  • La perte d’audition liée à une infection de l’oreille peut nécessiter un déplacement temporaire à l’avant de la salle de classe.
  • Certaines infections, notamment une otite, une angine à streptocoques, une bronchite et une sinusite, peuvent nécessiter la prise de médicaments pendant une semaine après que votre enfant est suffisamment bien pour retourner à l’école. Demande à ton pédiatre s’il peut te prescrire un médicament qu’il peut te donner avant et après l’école, puis avant l’heure du coucher, pour que tu n’aies pas à le prendre à l’école. Renseignez-vous sur la politique de votre école en matière de médicaments avant que la première maladie de votre enfant ne survienne. Ton école peut exiger une ordonnance écrite de ton médecin avant d’administrer le médicament, ainsi que l’utilisation du médicament dans son contenant original étiqueté. Il sera plus facile de s’en occuper lors de la visite au cabinet du médecin.
  • Si votre enfant a un problème qui peut être vu à l’œil nu, comme une éruption cutanée, une conjonctivite (œil rouge) ou une ecchymose inhabituelle, qui a déjà été évalué par votre pédiatre, dites au personnel de l’école quel est le diagnostic et le traitement du médecin. De cette façon, le personnel de l’école n’aura pas à faire une évaluation supplémentaire de votre enfant, ce qui pourrait interrompre votre travail en classe et vous inquiéter inutilement.
  • Si votre enfant a une blessure ou une maladie qui nécessite une immobilisation ou des limitations d’activité physique, demandez à l’école quelles sont les activités de rechange offertes pendant les cours d’éducation physique et les récréations. Lorsque l’enfant ne peut pas participer à l’éducation physique pendant plusieurs mois ou même plusieurs années, il est nécessaire de concevoir un programme d’éducation physique adapté ; un programme qui est approprié et sécuritaire pour l’enfant. Parlez-en avec le directeur de l’école.

Les informations contenues dans ce site Web ne doivent pas être utilisées comme substitut aux conseils et aux soins médicaux de votre pédiatre. Il peut y avoir de nombreuses variations dans le traitement que votre pédiatre peut recommander en fonction des faits et des circonstances individuelles.