Mécanismes de défense

Apprentissage Parents Ressources

Tout au long de la vie, il existe des situations qui peuvent causer de la douleur, de la frustration ou de l’anxiété. Certaines personnes sont capables d’affronter ces situations de manière rationnelle, avec sérénité et maturité, et s’en enrichissent également, mais elles sont généralement utilisées de manière inconsciente les mécanismes de défense qui protègent l’individu comme un bouclier et augmentent son sentiment de sécurité ou d’efficacité.

Atteindre un équilibre

Le même fait peut provoquer des réactions très différentes chez chacun d’entre eux. En fonction de ses caractéristiques innées, de son instinct ou de son histoire personnelle et familiale, chaque personne réagit et structure ses souvenirs de telle sorte qu’elle puisse continuer à fonctionner normalement malgré les événements stressants auxquels elle est confrontée.

Les mécanismes de défense sont un moyen de se défaire inconsciemment d’une situation désagréable et de revenir ensuite au monde avec une sensation d’anesthésie qui diminue votre souffrance. Cela expliquerait comment certaines personnes, bien qu’elles soient nées et aient vécu une enfance dans des situations difficiles, peuvent se développer psychologiquement sainement et même en sortir plus fortes.

Défense psychologique

Un mécanisme de défense n’est pas un absolu en chaque personne et est conditionné par la situation et son âge. Comme nous l’avons déjà dit, c’est un comportement inconscient avec lequel les enfants et les adultes parviennent à surmonter, éviter, détourner, décharger, entourer, fuir, ignorer l’angoisse, les frustrations et les menaces en bannissant les stimuli cognitifs qui les produisent.

Mécanismes de défense des enfants

Les mécanismes les plus couramment utilisés par les enfants sont le déni et la projection. Le déni est un moyen d’attirer l’attention. Dire non à tout ce qui est proposé au petit lui permet de se réaffirmer et d’affronter le monde. La crise d’opposition que traversent les enfants vers l’âge de trois ans en est l’exemple le plus caractéristique. La projection se produit lorsque des qualités ou des sentiments propres à une personne sont attribués à d’autres.

Ils utilisent également l’identification avec des personnages favoris ayant des caractéristiques fantastiques ou désirables, la régression vers les étapes précédentes face à des événements frustrants, comme la réapparition de la pitié ou la succion du pouce lorsqu’on se sent relégué par la naissance d’un petit frère, ou l’isolement, pour échapper à des situations stressantes. De plus, certains blocages, bégaiements, tics, accès de colère ou sentiments de malaise peuvent indiquer qu’un mécanisme de défense est à l’œuvre.