La peur des insectes

Apprentissage Parents Ressources

[ad_1]

C’est l’été. Par beau temps, tous les insectes sortent par le nez. Certains sont attachants ou amusants, mais d’autres, aussi stupides qu’ils puissent paraître, sont plutôt terrifiants !

La peur des insectes

Un petit ver plus effrayant qu’un chien

Les adultes s’exclament : je ne supporte pas les perce-oreilles, ou, beurk, les mouches, dégueulasse … A deux ans et demi, ma fille s’accroche au cou des chiens dans la rue pour leur donner des bisous, même s’ils font trois fois sa taille. Mais lorsqu’elle trouve un ver, elle se réfugie dans mes bras en criant : « Un escargot !

Une méfiance ancienne

Nos ancêtres les plus lointains se méfiaient certainement des insectes piqueurs et des scorpions, bien plus redoutables que ceux qui peuplent nos lieux aujourd’hui. Cette peur ancienne se perpétue sans doute dans un coin de notre cerveau. Mais la réalité est qu’aujourd’hui, les risques sont très limités. Évitons les bourdons et faisons attention aux éventuelles allergies. Bien sûr, il faudra encore supporter les moustiques…

Plus c’est petit, plus c’est inquiétant

Nous associons les cafards et les vers à la saleté, et c’est pourquoi ils nous dégoûtent. Tous ces insectes ont un défaut : ils sont petits. Tellement petits que nous ne savons pas comment les contrôler et pas comment anticiper leurs mouvements imprévisibles. C’est vrai : de nombreux insectes nous rendent la vie amère simplement parce qu’ils se déplacent à volonté. Étrange, n’est-ce pas ?

Une peur qui peut se transmettre

Il est temps de repenser que nos propres appréhensions peuvent impressionner les enfants. Que doivent-ils penser de nos discours éducatifs, rassurants et bien argumentés, lorsqu’ils nous voient fuir sans aucune dignité devant une araignée de la taille d’un ongle de pied ? Nous avons tous le droit de faire respecter nos phobies. Mais nous avons aussi le droit de combattre la peur en essayant de mieux connaître le monde des insectes.

Des insectes fascinants

Faisons en sorte que nos enfants découvrent la biodiversité qui les entoure. Aidons-les à comprendre que le plus insignifiant des insectes joue un rôle indispensable dans la chaîne alimentaire, apprenons leur l’extraordinaire complexité de l’organisation sociale des fourmis et la beauté hallucinatoire d’une libellule… Profitons des vacances pour changer d’échelle et passer plus de temps, avec nos enfants, à mettre le nez dans l’herbe.

[ad_2]

Sarah
Jeune maman de 3 enfants, je rédige des articles dédiés à l'éducation et l'apprentissage de nos jeunes enfants ! J'ai rejoint les équipes de AEF-Dmoz.org en 2019. Bonne lecture !
http://aef-dmoz.org/