La peur des clowns chez les enfants

Apprentissage Parents Ressources

L’enfant était ravi à l’idée d’aller voir un « spectacle » avec un adulte, comme s’il était « plus âgé ». Il en parlait avec beaucoup d’enthousiasme depuis plusieurs jours. Mais, dès que le clown est apparu avec son gros nez rouge, son maquillage blanc et ces grands vêtements… le gamin s’est mis à crier ! Que s’est-il passé ?

Codes inconnus

Le cirque est un lieu qui peut vous surprendre. Passons en revue l’itinéraire… L’enfant a quitté un monde accueillant pour se retrouver soudainement immergé dans un lieu inconnu entouré de nombreux enfants, souvent plus âgés que lui, qui parlent très fort, font beaucoup de bruit et donnent même des coups de pied… Puis il fait nuit, accompagnée d’un roulement de tambour. Pour les adultes, cela fait partie de la magie du spectacle, mais c’est une mise en scène qui peut être terrifiante pour l’enfant, car il ne connaît pas les codes. Pourquoi tous les autres enfants rient et apprécient les blagues qu’il ne comprend pas ? Il y a de nombreuses raisons de se sentir perdu ! Le clown est un personnage étrange, qui ne fait pas partie du monde habituel de l’enfant. C’est pourquoi il s’étonne devant ce personnage hors du commun. Comme les enfants comprennent beaucoup de choses à l’âge de 3 ou 4 ans et parlent relativement bien, les adultes ne se rendent pas compte qu’à cet âge ils sont encore immatures sur le plan émotionnel. Ils sont effrayés par les visages dont les gestes changent brusquement et par les costumes. Tout cela est nouveau pour eux et les rend confus.

Peur ou colère ?

Certains enfants disent ouvertement qu’ils ont peur de cet homme qui leur crie : « Bonjour, les enfants, comment allez-vous ? Mais d’autres ne savent pas comment l’exprimer et dissimulent leur anxiété par la colère. Cette attitude peut décevoir l’adulte : « Il n’est jamais heureux ! » Mais il est essentiel de ne pas tomber dans le ressentiment, car au fond, les plaintes et les cris d’un enfant ne sont pas grincheux ou colériques, mais effrayants. Il ne doit pas être grondé, il doit être rassuré. D’ailleurs, à cet âge, l’enfant a des difficultés à faire la différence entre le réel et l’imaginaire et vous pouvez demander très sérieusement : « Le clown qui voulait tout exploiter, le pensait-il vraiment ? »

Comment vous rassurer ?

Il faut s’habituer à ces drôles de visages. Dans certains spectacles, le clown s’habille et se maquille devant les enfants pour diminuer l’impact de la transformation. Pour familiariser l’enfant avec cette figure insolite, il est également utile de lui lire des livres sur les clowns, dont l’iconographie provient à l’origine du clochard ivre au nez rouge, des vêtements trop grands et de la démarche bancale. Pendant le spectacle, gardez l’enfant près de vous, à genoux, afin de pouvoir le rassurer s’il est mal à l’aise et lui dire que ce n’est qu’un jeu pour vous faire rire. C’est pourquoi il n’est pas bon de le placer à côté d’enfants turbulents ou au premier rang. Apportez le jouet ou l’objet d’attachement de l’enfant au spectacle et assistez avec ses camarades de classe : plus les éléments qui l’entourent sont familiers, moins il aura peur. Faites-lui montrer sa peur. S’il a eu si peur qu’il a dû s’enfuir du spectacle, pour le dédramatiser, demandez-lui un peu plus tard ce qu’il a ressenti, suggérez-lui de faire un dessin du clown qui lui a fait peur… Il est important que l’enfant ne garde pas ces images dérangeantes pour lui parce qu’elles risquent de devenir un cauchemar.

Et pourquoi pas des marionnettes ?

Il n’est pas nécessaire d’être trop pressé pour emmener son enfant au cirque ou à de grands spectacles. Avant l’âge de 4 ans, il ne les apprécie pas vraiment. Au lieu de cela, il bénéficiera des marionnettes. L’atmosphère est intime, les histoires sont simples et les marionnettes, contrairement au clown, ne changent pas d’expression. Autre avantage : les marionnettes sont petites, comme lui ou elle.