Jeu heuristique : découvrir, comprendre et inventer

Apprentissage Parents Ressources

Le jeu heuristique est une activité conçue par la prestigieuse pédagogue Elinor Goldschmied pour être réalisée à l’école maternelle avec des enfants en deuxième année de vie. Profitant de l’énorme curiosité des enfants, cette activité leur permet de développer leurs capacités et favorise leurs aptitudes sociales et de communication.

Jeu heuristique : découvrir, comprendre et inventer

L’enfant a naturellement tendance à explorer et à combiner les objets à sa portée. Tout l’intéresse. Le professeur propose un  » jeu heuristique  » à réaliser avec les enfants de 12 à 24 mois. Le terme  » heuristique  » (du grec heurisko signifiant  » découvrir, enquêter « ) fait référence à l’idée centrale de l’activité : apprentissage actif.

Découvrir et apprendre

Le  » jeu heuristique  » est une activité dans laquelle un petit groupe d’enfants (8 à 10 maximum), âgés de 12 à 24 mois, se retrouvent, manipulent et combinent librement une grande variété d’objets (non catalogué comme didactique), en explorant les différentes possibilités. Ils jouent absorbés à remplir et à vider, à empiler, à ouvrir et à fermer, à couvrir et à découvrir, à comparer, à introduire des objets dans d’autres… Et à la fin de l’exploration, le matériel est recueilli et classé, ce qui est également très important. Grâce à ces actions, les enfants exercent et enrichissent leurs capacités physiques, mentales, émotionnelles et sociales ; un environnement de groupe approprié est créé et l’adulte a l’occasion de mieux connaître chaque enfant afin d’avoir un impact positif sur son développement.

Un environnement adapté

Cette activité se déroule dans une pièce aussi grande que possible, exempte d’objets attrayants qui pourraient les distraire ou gêner leurs mouvements. Par conséquent, avant de distribuer le matériel, vos jouets habituels doivent être collectés et hors de vue.

Stimuler les sens

Les objets du jeu doivent être faciles à manipuler, faits de matériaux variés en termes de forme, taille, texture, couleur, poids et de préférence en matériaux naturels plutôt qu’en plastique, car la plupart des jouets de l’industrie sont fabriqués à partir de cette matière et les sensations tactiles sont appauvries. Il est également très important qu’ils puissent être combinés entre eux, c’est-à-dire empilés et/ou contenus. Pour pouvoir réaliser ce jeu, il est recommandé de collecter une grande variété d’objets (au moins quinze types différents), une variété qui doit être renouvelée, et en quantité suffisante pour qu’aucun enfant ne soit laissé de côté (entre 25 et 50 objets par classe et même quelques autres en réserve).

La plupart du matériel se trouve dans notre propre maison, sur notre lieu de travail ou dans la nature ; ce sont des choses simples que l’on peut acheter dans les quincailleries ou les merceries, ou que l’on peut facilement fabriquer : bouchons de métal, chambre à air de rouleaux de papier toilette, assiettes, noix, chaînes de différentes tailles, anneaux de rideau, rouleaux, pompons de laine, balles de ping-pong, bouchons de liège, coquillages, pierres, boîtes de carton, cravates de satin ou de velours, pinces à linge… Du matériel qui se rassemble rapidement, surtout si les parents, le personnel de l’école et les amis aident. Des conteneurs vides (au moins 20), qui sont placés sur le sol pendant l’activité, et des sacs à fermeture éclair pour chaque type de matériel sont également nécessaires pour faciliter la collecte et le stockage.

Quand ? Combien ?

Le jeu se déroule à un moment calme de la journée quand tous les enfants seront arrivés et qu’il n’y aura pas d’interruption. Les séances ont lieu deux ou trois fois par semaine et la durée dépend de l’intérêt des enfants, mais en moyenne, ils sont capables de s’adonner à cette activité pendant une demi-heure à une heure.

Le rôle de l’éducateur

L’adulte doit être physiquement présent pour assurer la sécurité des enfants, mais votre intervention n’est pas nécessaire. Au début, il leur indique le début de l’activité et ne choisit que 3 ou 4 types d’objets (qui varieront à chaque séance) et les place de manière attrayante et appropriée. Mais tout au long de la session votre attitude est simplement observatrice sauf si leur intervention est nécessaire à un moment donné pour réorganiser l’espace ou le matériel ou pour maintenir un climat favorable. Disponible, mais sans interférer dans l’activité, sans verbaliser les actions de l’enfant, sans faire de suggestions. Il y a déjà de nombreuses occasions de le faire tout au long de la journée. Il les encourage fondamentalement par son regard.

Au moment de la collecte, leur rôle est un peu plus participatif. Lorsque vous constatez que l’intérêt diminue, vous invitez les enfants à mettre chaque objet dans son sac correspondant jusqu’à ce que tout soit classé et collecté, en profitant de cela pour indiquer le nom du matériau, la quantité et l’endroit où il se trouve par rapport aux autres objets (en dessous, il y a deux bouchons, etc.).

Bienfaits positifs

Un environnement de groupe adapté. Des habitudes de travail adéquates sont acquises, une atmosphère de respect, de silence et de calme est atteinte, ce qui est optimal pour la concentration et l’absence d’agressivité. Ils apprennent à vivre avec les autres et progressent parfois dans leur réflexion en imitant ce que font leurs pairs.

Opportunité pour les adultes. En ne devant pas être à l’affût de propositions continues, l’enseignant peut observer les enfants en action et apprendre à mieux les connaître. De cette façon, les activités que vous leur proposerez plus tard seront plus efficaces pour leur apprentissage, car en étant conscient du moment d’évolution de chacun, de ses intérêts et de ses difficultés, vous pourrez choisir les plus appropriées.

Croissance personnelle. Comme l’enfant est le constructeur de son propre apprentissage et que le matériel utilisé n’a pas de but précis, l’échec n’existe pas.

Chaque situation est un scénario différent. Selon ses intérêts ou ses préoccupations, l’élève observe d’abord et choisit certains objets ou d’autres, les manipule, les met en relation les uns avec les autres et observe le comportement des différents matériaux entre eux et avec l’espace.

C’est ainsi que l’enfant perçoit ses qualités (matière, dimension, volume, poids, couleur), acquiert des notions de quantité et de capacité, découvre les lois de la nature (gravité, équilibre)… et tout cela à travers son expérience. Il reconnaît la diversité des objets et les compare, en déduisant les similitudes et les différences, ce qui lui permettra d’établir si chaque objet appartient ou non à un groupe particulier. Grâce à sa liberté et son autonomie d’action, il développe sa capacité créative, exerce sa mobilité et organise ses références spatiales.

Structurer votre pensée et votre langage. Il augmente votre dextérité manuelle et votre concentration. Apprécie la valeur de la conservation du matériel et le respect des collègues. Il vous donne la possibilité de collaborer avec l’adulte.