Adoptez-vous déjà le social selling dans la stratégie marketing de votre entreprise ?

Apprentissage

À l’ère d’internet et de la digitalisation massive des services, la maîtrise des techniques de marketing digital est une opportunité pour toute entreprise qui veut s’offrir un positionnement de choix en ligne. À cet effet, plusieurs méthodes et procédés sont envisageables pour atteindre les résultats voulus.

La maîtrise de ces méthodes par les managers d’entreprise et leurs équipes est cependant un impératif pour le développement de leurs entités. Pour ne pas rester en marge de cette révolution, découvrez à travers ce billet le social selling, cette technique novatrice qui est déjà adoptée par plusieurs visionnaires pour booster leurs ventes.

Le social selling en détail

Le social selling est une technique de prospection basée sur un réseau relationnel. D’ailleurs, vu sous cet angle, il ne parait plus comme un nouveau concept. Il s’illustre même simplement par le fait qu’un vendeur fasse de meilleurs chiffres d’affaires grâce aux on-dit qui lui sont favorables.

Le principe reste pareil même avec l’avènement d’internet. À travers une e-réputation impeccable et quelques autres astuces comme celles dévoilées au sein d’une formation LinkedIn (voir sur ce site), vous pouvez attirer un grand nombre de prospects que vous fidéliserez grâce à vos services. Cette technique du social selling permet ainsi de profiter pleinement des atouts de la digitalisation.

Néanmoins, la vraie question qui se pose est celle de savoir comment réussir à établir une politique de social selling efficace.

Composantes d’une politique de social selling efficace

La politique de social selling (comme dans l’exemple donné plus haut) doit s’appuyer sur un réseau relationnel. Quoi de mieux en termes de réseau relationnel que les réseaux sociaux ? Voilà pourquoi vos réseaux sociaux seront votre lieu par excellence de prospection.

Le réseautage comme fondement

La prospection va consister à non seulement identifier les prospects potentiels, mais aussi les influenceurs. Votre mission sera alors de rentrer en contact avec ce beau monde afin de créer un réseau personnel et aboutir à un maillage professionnel hautement profitable. N’ayez pas crainte si vous manquez de tactiques pour gérer ces connexions ; vous n’aurez qu’à suivre cette formation en ligne de manière assidue.

Personal Branding

Pendant le même temps, vous devrez établir votre réputation en ligne via le personal branding. Pour y arriver, vous devez vous positionner comme référent dans votre domaine.

Cela passera par la création et le partage de contenus hautement informatifs orientés vers les centres d’intérêt de vos leads. La gestion de l’e-réputation passera aussi par la mise en avant de vos idéaux et de votre perception de votre secteur d’activités.

Employee Advocacy

La troisième composante qui vous aidera à réussir ce projet est appelée « employee advocacy ». Il s’agit d’une technique qui consiste à permettre à ses employés d’utiliser leurs comptes de réseaux sociaux pour la promotion de l’entreprise. Selon une étude réalisée par Cisco, les publications des employés sont huit fois mieux suivies que celle de leur employeur. Pourquoi ne pas utiliser cet atout à votre avantage comme profondément expliqué par les experts PROINFLUENT ?

Le relationnel pour renforcer la prospection

Pour finir, il ne faut en aucun cas occulter la qualité de la relation avec la clientèle. Gagner un client est excellent, mais développer une relation saine avec lui permettra de le rallier à votre cause. Il faudra par conséquent mettre un accent particulier à la fidélisation de la clientèle en jouant savamment sur le relationnel.

Sarah
Jeune maman de 3 enfants, je rédige des articles dédiés à l'éducation et l'apprentissage de nos jeunes enfants ! J'ai rejoint les équipes de AEF-Dmoz.org en 2019. Bonne lecture !
http://aef-dmoz.org/