A l’école sur la plage

Apprentissage Parents Ressources

[ad_1]

Le développement et l’enrichissement des capacités des jeunes enfants sont permanents, surtout dans un nouvel environnement tel que la plage. Les premières vacances à la mer sont donc l’occasion de faire des constatations sensorielles et y acquérir de nouvelles compétences.

A l'école sur la plage

Comment se passe la première fois à la plage pour les petits ?

Pour les petits, la plage est surprenante et étrange. Le sable sec est doux et le sable humide est plus dur. Chaque enfant réagit différemment lorsqu’il entre en contact avec elle. Certains sont immédiatement intéressés et trouvent qu’il est amusant de se promener. Dans ce cas, on peut mettre une serviette qui servira de plate-forme de sécurité et placer des jouets autour pour l’encourager à entrer en contact avec le sable. Peu à peu, il se familiarisera avec cette nouvelle surface mouvante et sera peut-être encouragé à explorer plus loin. Il est très important pour les parents d’être attentifs aux réactions de leur enfant, de l’installer dans un endroit confortable et de l’accompagner, à son rythme, dans la découverte de ce nouvel environnement. Il n’y a pas d’urgence !

Comment pouvons-nous l’accompagner dans ses découvertes ?

Souvent, les parents aiment apprendre à l’enfant ce qu’il doit faire et ils le remplacent en agissant à sa place. Ils sont heureux d’enseigner et d’inciter, en oubliant peut-être un autre grand plaisir, celui d’observer leur enfant : voir comment il se débrouille, s’il se jette dans le sable ou au contraire, s’il touche avec ses petits doigts les grains de sable de sa jambe… Il vaut mieux le suivre que d’aller de l’avant. Nos initiatives doivent être discrètes. Par exemple, on peut lui jeter doucement une poignée de sable sur la jambe. L’enfant remarquera d’abord comment il tombe et ensuite comment il s’arrête. Il nous regardera pour voir si nous le répétons et il essaiera lui-même. Alors nous pouvons observer calmement vos réactions. Je vais voir ce qu’il ressent, s’il doit continuer ou non, et de quelle manière.

La plage, un espace où l’on peut manipuler, découvrir…

Il est inutile de stimuler ou de compenser ce que l’enfant devrait déjà savoir. Tu le découvriras par toi-même quand le moment sera venu. Ce que nous devons faire, c’est l’accompagner sans lui refuser le plaisir de son propre effort. Ainsi, la plage deviendra un lieu de manipulation et de découverte.

Donc la plage est une énorme zone d’expérimentation ?

Aucun doute là-dessus. L’enfant aime manipuler. Il est pratique d’emporter des petits verres, des tubes, des cuillères, etc. à la plage. Vous pouvez passer des heures à mettre du sable, à l’enlever, à le remettre… Plus tard, l’enfant aimera le transférer d’un conteneur à l’autre. Pour les plus jeunes, les objets sont des éléments nécessaires au développement des renseignements qui vous permet de représenter des volumes, des distances, etc. Pour lui, ces premières manipulations sont passionnantes. Ce sont des expériences sensorielles délicates qui impliquent tout votre corps. Pour un enfant un peu plus grand, construire un château de sable géant avec son père peut aussi être un moment fantastique, à condition que le petit ne reste pas passif, qu’il puisse participer, même si, dans ce cas, le château est moins grand et moins spectaculaire. Car si le château devient un modèle trop éloigné, l’enfant peut se désintéresser ou tenter de le détruire. Il n’appréciera pas le plaisir et l’effort d’en faire un lui-même. Il ne faut pas oublier, alors, que nous sommes là pour compléter votre projet d’action, pas pour le remplacer.

Et les premiers bains de mer ?

Tous les enfants n’apprécient pas l’eau de la même façon. Certains peuvent considérer cela comme une agression, car cela provoque des sensations étranges. De plus, une telle étendue peut être impressionnante. Ce n’est pas parce qu’un enfant se précipite dans l’eau et n’a pas peur des vagues qu’il sera à l’avenir un fanatique de la natation. Et l’inverse : le fait qu’il lui faille deux ans pour se familiariser avec la mer ne l’empêche pas de devenir un grand nageur. Nous pouvons faciliter les choses en nous asseyant sur le rivage avec lui, par exemple. S’il se sent en sécurité, le jeune enfant y prendra plus de plaisir et sera plus détendu. Chaque enfant a son propre rythme et il est important de ne pas le forcer, car on pourrait créer un vrai rejet. Laissez-le découvrir la mer petit à petit même si le premier été, il ne fait que mouiller ses pieds.

[ad_2]

Sarah
Jeune maman de 3 enfants, je rédige des articles dédiés à l'éducation et l'apprentissage de nos jeunes enfants ! J'ai rejoint les équipes de AEF-Dmoz.org en 2019. Bonne lecture !
http://aef-dmoz.org/