10 bonnes pratiques de la méthode Montessori

Apprentissage Parents Ressources

Nous sommes sûrs que vous avez entendu parler de la méthode Montessori et vous pouvez aussi, sans avoir lu les ouvrages de ce célèbre médecin et pédagogue, mettre ses principes en pratique. Peut-être que tu as commencé…

  1. Le jour où vous avez offert à votre fils ou à votre fille un escabeau pour que vous puissiez y aller sans difficulté à la salle de bain ou à l’évier de la cuisine.
  2. Le jour où tu as mis un cintre sur le mur à sa hauteur pour qu’il peut accrocher son manteau lui-même quand tu rentres à la maison.
  3. Le jour où tu as finalement décidé d’arrêter de finir chaque phrase avec la chanson « Allez, allez » ou avec un « Dépêche-toi » irrité et a réalisé qu’il faut laisser l’enfant agir à son propre rythme.
  4. Le jour où vous vous êtes installé dans sa chambre des espaces à votre hauteur pour que vous puissiez organiser vos affaires : une armoire basse, une étagère basse et des casiers pour vos chaussures et vos pantoufles.
  5. Le jour où tu as mis un lit bas dans sa chambre pour qui peut s’allonger confortablement pour se reposer quand on se sent fatigué et pour gagner en autonomie le matin et après la sieste.
  6. Le jour où vous lui avez confié la tâche de couper les légumes avec un vrai petit couteausous votre supervision, pendant que vous prépariez la nourriture.
  7. Le jour où vous avez décidé de remplacer votre gobelet en plastique pour un verre aux repas.
  8. Le jour où tu lui as donné un tablier, un balai et un beau tissu coloré et vous lui avez confié quelques petites tâches de nettoyage domestique.
  9. Le jour où tu as décidé de lui acheter des vêtements et des chaussures faciles pour qu’il puisse s’habiller plus facilement.
  10. Le jour où vous l’avez encouragé à choisir entre deux options (par exemple, entre deux desserts) pour vous permettre dedévelopper leur capacité à choisir.

En ce qui concerne les jeux Montessori, lson offre est très large. De nombreux fabricants proposent leur propre matériel, car le nom Montessori n’est pas une marque déposée et peut être utilisé librement. Compte tenu d’un tableau aussi large, certaines lignes directrices peuvent nous aider à faire un choix.

  • Le jeu ne doit s’adresser qu’à une seule chose à la fois. Par exemple, des cubes de différentes tailles qui sont aussi des pièces d’un puzzle ne conviennent pas, pas plus qu’un ensemble de lettres grossières décorées de flèches. La raison : Ces jeux mobilisent trop de facultés différentes, alors que l’enfant est censé se concentrer sur une seule tâche.
  • L’esthétique compte aussi parce que, comme Maria Montessori l’a fait remarquer, la beauté invite à l’activité.
  • Le père ou la mère doit avoir préalablement prouvé le jouet pour savoir travailler et le pouvoir danssignaler à l’enfant. Ok Il vaut la peine de s’entraîner auparavant, surtout si l’activité est complexe, et de s’assurer que le jeu est accompagné d’un livret explicatif.
  • Nous devons toujours garder à l’esprit que le jeu est proposé, et non imposé. Et c’est l’enfant qui doit décider quand jouer avec lui. Il appartient à l’adulte de le laisser agir sans trop intervenir.

Bayard Presse-Pomme d’Api parents 620 ; texte : Joséphine Lebard-Octobre 2017.